Est-il possible de cumuler retraite et emploi en portage salarial ?

Il est tout à fait possible pour un sénior de cumuler une activité de portage salarial avec sa pension de retraite. En effet, prévu dans un décret publié au Journal officiel du vendredi 22 octobre 2004 et entré en vigueur le 1er janvier 2005, le cumul d'une activité professionnelle dans le cadre du portage salarial avec la perception d'une retraite est légal. Puis, en 2009, la loi de financement de la sécurité sociale a facilité le cumul de la pension de retraite et d'un emploi.

La validation des trimestres de retraite pour les consultants en portage salarial

Portage salarial et cotisations retraite : le fonctionnement

L’un des avantages du portage salarial réside dans l’opportunité pour les portés de travailler en freelance tout en cotisant pour leur retraite.

Cela est possible puisque la société de portage salarial adhère aux caisses de la Sécurité Sociale et aux caisses de retraite complémentaires. Elle est donc chargée d’affilier ses portés à ces différentes caisses.

D’autre part, l’entreprise de portage salarial calcule et prélève les cotisations retraite sur la rémunération du consultant pour les reverser aux organismes dédiés. Cela permet aux consultants portés de pouvoir valider leurs trimestres de retraite pendant leurs missions en portage.

Portage salarial et cotisations retraite : les modalités de calcul

Comme pour tout salarié, le montant de la pension de retraite de base pour un consultant en portage salarial est calculé sur les 25 meilleures années de sa carrière, dans la limite du plafond de la Sécurité Sociale.

Or, la majorité des indépendants en portage salarial sont des cadres expérimentés. Le portage salarial leur permet donc de s’assurer une bonne pension retraite tout en conservant leur autonomie professionnelle.

Cumul retraite et portage salarial : est-ce possible ?

Les avantages du portage salarial pour les retraités

En tant que jeune retraité, réaliser des missions en portage salarial peut avoir de nombreux avantages. En effet, le souhait de conserver une activité professionnelle à l’âge de la retraite peut avoir différentes motivations :

  • Certains séniors voient le passage à la retraite comme une baisse de revenus. Réaliser des missions en portage salarial est donc un moyen d’augmenter ses revenus.
  • D’autres consultants souhaitent partager leur savoir-faire et transmettre leurs compétences à d’autres professionnels. Pour cela, faire appel au portage salarial est judicieux puisqu’il permet de réaliser des prestations de formation sans avoir à créer de structure juridique.
  • Le passage direct à la retraite peut aussi être vécu comme brutal pour de nombreux professionnels qui ont du mal à raccrocher avec leur vie active. Le portage salarial leur permet ainsi de conserver une activité professionnelle, modulable en fonction du rythme qui leur convient.

D’autre part, quelles que soient les motivations des jeunes retraités à conserver une activité professionnelle, le portage salarial permet de ne pas perdre de temps avec les démarches administratives. Ces séniors peuvent ainsi continuer à exercer une activité sans s’encombrer de la gestion liée à une activité indépendante.

En somme, l’expertise particulière développée par les séniors est appréciée par les entreprises qui peuvent avoir besoin, ponctuellement, de compétences très pointues sur un sujet.

Cumul emploi retraite et portage salarial : 2 types de cumul possibles

Légalement, il est tout à fait possible de cumuler sa retraite avec des missions en portage salarial. Il existe cependant deux types possibles de cumul avec des conditions d’accès différentes.

Le cumul intégral

Dans certains cas, le cumul emploi retraite est possible sans limite de ressources et sans suspension de la pension de retraite.

Pour cela, le retraité doit combiner plusieurs conditions :

  • avoir obtenu toutes ses pensions retraite personnelle au titre des régimes obligatoires (base et complémentaire, en France et à l’étranger) pour lesquelles il remplit les conditions d’ouverture du droit à taux plein,
  • avoir atteint l’âge du taux plein (65/67 ans selon la génération) ou avoir atteint l’âge légal de départ à la retraite (60/62 ans selon la génération) et obtenu sa retraite à taux plein.

Le cumul partiel

Si le retraité ne remplit pas les conditions pour le cumul intégral, il est quand même possible pour lui de cumuler partiellement sa pension retraite avec une autre activité.

Dans ce cas, d’autres conditions sont à respecter pour ne pas voir ses pensions de retraite suspendues :

Les conditions concernant le cumul avec la retraite de base :

Lorsque le porté touche une pension de retraite du régime général, le cumul de cette pension avec ses revenus en portage salarial ne doit pas être supérieur :

  • à 160% du SMIC (soit 2 397,55€ en 2018),
  • ou à la moyenne du salaire de ses 3 derniers mois d’activité salariée.

Le seuil appliqué prend en compte le calcul le plus avantageux pour le consultant.

Les conditions concernant le cumul avec la retraite complémentaire :

Lorsque le porté perçoit une pension de retraite complémentaire, la règle est la même que pour la pension de retraite du régime général. Cependant, le montant du SMIC prend en compte est calculé sur la base de 1 820 heures par an.

D’autre part, le plafond appliqué ne peut pas dépasser le dernier salaire revalorisé.

Portage salarial et retraite : les démarches à effectuer

Lorsque les séniors souhaitent exercer une activité en portage salarial pendant leur retraite, ils doivent informer par écrit leur caisse de retraite (dans un délai d’un mois suivant la reprise) en indiquant obligatoirement plusieurs informations :

  • le nom et les coordonnées de l’employeur,
  • la date de reprise et le montant du salaire,
  • l’attestation écrite de cessation d’activité,
  • les copies des trois derniers bulletins de paie avant la cessation d’activité.

Le cas particulier des anciens fonctionnaires

Pour les anciens fonctionnaires, le cumul de leur retraite avec une activité en portage salarial est possible sous certaines conditions. Il est donc nécessaire de contacter leur caisse de retraite pour connaître les modalités de cumul.