Portage salarial dans le Loir-et-Cher

Spécialiste du portage salarial dans le Loir-et-Cher, nous vous accompagnons vers votre indépendance professionnelle en vous offrant la sécurité du statut de salarié.

Nos équipes chargées de développer votre activité dans le Loir-et-Cher sont à votre disposition pour étudier votre dossier et ainsi vous proposer des solutions de portage salarial adaptées à vos besoins. Elles effectueront pour vous toutes les formalités nécessaires au démarrage de vos missions.

Le portage salarial dans le Loir-et-Cher, un levier de développement économique ?

De plus en plus d'indépendants ont recours aux services de notre société de portage salarial dans le Loir-et-Cher, afin d'avoir les mêmes droits que les salariés lorsqu'ils effectuent une mission en tant qu’indépendants.

Aussi, le portage salarial dans le Loir-et-Cher permet aux entrepreneurs du département de se décharger des démarches administratives parfois lourdes, pour se focaliser sur la réalisation de leurs missions et la recherche de nouveaux clients.

En effet, SPG prend en charge l’ensemble de la gestion administrative liée à l’activité du consultant.

Le Loir-et-Cher, une économie basée sur l'agricole et l'industrie

L'agriculture prend une place importante dans l'économie du Loir-et-Cher avec 6,2 % de la population active qui travaille dans ce domaine. Ce département est surtout célèbre dans l'Hexagone pour la production de vin, la fabrication de fromage de chèvre, ainsi que la culture et l'exportation de fraise.

L'industrie prend également une place importante dans l'économie du Loir-et-Cher avec 22% des activités de la population active. Elle regroupe de nombreuses firmes qui œuvrent dans le domaine de l'automobile, les métaux, la plasturgie et l'emballage ainsi que la cosmétologie.

L’emploi dans le Loir-et-Cher

Malgré la prospérité des secteurs industriel et agricole, le Loir-et-Cher présente un taux de chômage de 8,6%.

Afin de baisser ce taux, de nombreuses initiatives ont vu le jour, surtout dans le secteur tertiaire qui représente 65% des activités de la population active. Il y a eu environ 3.500 emplois créés et l'implantation d'une centaine d'établissements dans ce domaine.

Cependant, l'embauche y est difficile, car il se peut que le futur employé n'ait pas l'expérience nécessaire pour bénéficier d'un CDI ou que le poste soit temporaire. De ce fait, les entreprises hésitent à mettre en place un contrat avec les demandeurs d'emploi.