Quels sont les métiers possibles en portage salarial ?

Présentation du portage salarial

Le portage salarial est une nouvelle forme d’emploi qui connaît une croissance impressionnante depuis une quinzaine d’années. On compte aujourd’hui plus 90 000 salariés portés en France.

Un statut tripartite entre société de portage, consultant indépendant et entreprise cliente

Le portage salarial est une relation contractuelle tripartite entre une entreprise de portage salarial, le porté et le client pour laquelle le consultant réalise une prestation.

C’est un compromis entre le statut d'indépendant et de salarié.

Aujourd'hui reconnu par les pouvoirs publics comme un nouveau mode d'organisation du travail, le portage salarial est inscrit dans le Code du Travail depuis le 25 Juin 2008, dans le cadre de la loi n° 2008-596 portant sur la modernisation du marché du travail, avec la définition juridique suivante :

"Le portage salarial est un ensemble de relations contractuelles organisées entre une société de portage salarial, une personne portée et une entreprise cliente comportant pour la personne portée le régime du salariat et la rémunération de sa prestation chez le client par la société de portage salarial."

Il se démarque des autres statuts par son compromis entre salariat et indépendance.

Trois contrats différents sont conclus entre les parties :

  • Le contrat de travail, entre le consultant et la société de portage.
  • Une convention de portage, afin de permettre à la société de portage et au consultant de fixer les modalités qui les relient. Elle précise également la caisse de retraite et la convention collective à laquelle il est affilié.
  • Un contrat de mission, qui résume les conditions de la mission du prestataire pour le client.

Un statut permettant de combiner flexibilité du freelance et sécurité du salarié

Le portage salarial offre la possibilité de développer son activité de façon autonome et indépendante tout en bénéficiant du statut de salarié.

C’est aujourd'hui une des formes d'emploi la plus flexible pour l'entreprise et offre une sécurité au porté qui bénéficie des avantages classiques des salariés.

Contrairement à la création d’une structure juridique pour laquelle des formalités administratives importantes sont nécessaires, l’inscription en portage salarial est simple et rapide.

Le portage salarial permet de se mettre à son compte tout en bénéficiant des avantages liés au statut de salarié tels que, la retraite, la couverture sociale, la formation...

Une gestion administrative simplifiée

Le statut de porté permet de garder son indépendance sans se soucier des contraintes administratives, telles que la facturation, la comptabilité ou les relances clients.

Un statut sécurisé

Les sociétés de portage assurent le versement des salaires systématiques à leurs consultants portés.

Des avantages sociaux et financiers

Le porté est embauché en CDD ou CDI. Il dispose alors d’une couverture sociale identique à celle d’un salarié lambda, telle que :

  • une assurance maladie,
  • la sécurité sociale,
  • l’assurance chômage,
  • la mutuelle, etc.

De plus, il perçoit sa rémunération mensuelle et donc une stabilité financière.

Le droit à la formation

Le porté peut également bénéficier de formations régulières axé sur son métier. Ainsi il peut élargir ses compétences et renforcer son expertise auprès des entreprises clientes.

Le portage salarial pour les métiers de prestations de services intellectuels

Les conditions du portage salarial

Une facturation par TJM

Les indépendants facturent leurs prestations de services aux clients, sous forme de contrat de prestations établi au préalable. C’est une facturation journalière qui est appliquée.

Le TJM (taux journalier moyen) détermine le tarif que l’indépendant facture au client par heures effectuées. Le TJM correspond au tarif de facturation à la journée. Dans ce cas, on compte en journée complète travaillée pour le client.

Comment calculer le TJM ?

Certains freelances se basent sur leur ancien salaire brut mensuel. Le tarif minimum pour un porté est de 230 € / jour.

A savoir, le consultant ne perçoit pas l’intégralité de son chiffre d’affaires. Des frais de portage salarial sont prélevés par la société qu’il a choisie.

Focus sur certains métiers concernés par le portage salarial

Consultant en Ressources Humaines

Les ressources humaines sont des métiers qui se prêtent au portage salarial.

En effet, les missions liées aux ressources humaines sont facilement déclinables en prestations de services auprès des entreprises, tel que le recrutement.

Développeur web

Le web est surement un des secteurs d’activité les plus concernés par les travailleurs indépendants.

Tous les métiers liés à la technologie, à la communication, à internet et au numérique sont des domaines sans cesse en développement et en évolution.

Les entreprises clientes ont alors des besoins évolutifs et spécifiques et ont recours à des spécialistes du web pour une période définie.

Chef de projet

Le métier de chef de projet se prête facilement à l’activité indépendante, en tant que consultant freelance ou indépendant. Ce sont des métiers qui concerne le digital, le technique, le web, la recherche et développement parmi d’autres fonctions.

Le chef de projet est un acteur clé pour le bon déroulement d’un projet d'entreprise. Il a pour responsabilité de s’assurer du bon fonctionnement de sa mission en encadrant les équipes, respectant les budgets attribués et les deadlines.

Une multitude d’autres métiers

Il existe un large panel de métiers éligibles au portage salarial, tels que :

  • les web designers,
  • les data scientist,
  • les développeurs IT
  • les métiers du marketing et de la communication, comme les experts en référencement, les community managers, les webmarketeurs ou encore rédacteurs web.

Les métiers non éligibles au portage salarial

Certains métiers ne peuvent pas être pris en charge par le portage salarial, c'est le cas des métiers de service à la personne, les activités réglementées et les activités commerciales.

Les professions libérales dans le domaine de la médecine, de la justice ou de la comptabilité sont également concernées. Tel que les agents immobiliers, les architectes, avocats, notaires, comptables, infirmiers et médecins, mais aussi tous les métiers de l’artisanat et du bâtiment.

En effet ces activités professionnelles nécessitent un contact physique avec des collaborateurs, partenaires, patients ou clients ou entrent dans le cadre du service à la personne.

L’ordonnance du 2 avril 2015 interdit de recourir au portage salarial pour les activités de services à la personne.

Ces activités ne peuvent donc pas faire l'objet d'un contrat de travail en portage salarial. La garde d’enfant, l’assistance aux nécessitant d’une aide à son domicile sont des activités non éligibles au portage salarial.

En bref, le portage salarial est une forme d’emploi qui tend à se développer. Le nombre de salariés portés continue d'augmenter et pourrait atteindre 500 000 personnes d’ici 2025.

Cette nouvelle forme d’emploi semble correspondre aux besoins de liberté et de sécurité des français.